Le territoire de Fregona était déjà habité à l’époque préromaine. Des restes d’outils prouvent que l’homme était déjà présent à l’âge du fer. Des découvertes paléo-vénètes dont des traces d’un lieu fortifié ont été trouvées dans les environs de l’église San Daniele. L’emplacement était très favorable à l’établissement d’une population. En effet, la zone est très ensoleillée, riche de ressources hydriques et protégée par les reliefs montagneux.

Fregona devient un important point de passage à l’époque romaine. Nous en avons encore des traces dans la toponymie locale et des pièces de monnaie romaine ont été découvertes. Notre commune fut sous la domination de l’évêque de Belluno puis de la famille Da Camino dont il reste encore les ruines du château de Piai et un coffre-fort en bois renforcé par des tiges en fer. Ce vrai bijou de l’artisanat médiéval retrouvé  au début du XVIème siècle est encore conservé dans l’église de la paroisse.

En 1422, Fregona fit partie de la République de Venise. En 1509, pendant la guerre de la Ligue de Cambrai, un détachement de soldats de Fregona sut libérer par une action de surprise la ville voisine Serravalle de la domination des Habsbourg et la reconduire sous la domination de la Sérénissime. Cet événement a conféré les Armoiries à Fregona. La Gastaldia fut dispensée d’impôt sur le vin. Le document le prouvant est exposé à la mairie de notre commune.

En 1798, plusieurs familles migrèrent du haut plateau de Asiago à la forêt du Cansiglio. Ces peuples d’origine germanique sont appelés les « Cimbri ». Au XXème siècle, une nouvelle route fut construite traversant la forêt du Cansiglio jusqu’à Fregona. Grâce à ce nouveau passage, les descendants des Cimbri se déplacèrent plus facilement et commercèrent leurs produits artisanaux composés d’objets et de boites en bois. C’est justement par le biais de cette activité lucrative que les gens de la plaine les appelèrent « Scatoleri ».

Accetta i cookies in francese